Sciences

Rien ne se perd: en Afrique du Sud, de l’urine peut faire des briques – Geo.fr

pvajda No Comments

« J’ai toujours été curieux de savoir pourquoi nous n’utilisions pas l’urine comme cela », explique à l’AFP Dyllon Randall, le professeur qui a supervisé l’un des deux étudiants.

 

Une étude de faisabilité avait été lancée l’an dernier, grâce à une bourse du Conseil de recherches sur l’eau, un organisme gouvernemental sud-africain, en utilisant au départ de l’urine synthétique, puis de l’urine humaine.

 

En utilisant une technique inspirée de la formation naturelle des coquillages, ces chercheurs – deux étudiants et un professeur – ont réussi à « faire pousser » des prototypes de ces briques d’un nouveau genre. Cela a pris six à huit jours.

 

Des briques fabriquées à partir d’urine humaine, voilà la dernière trouvaille de chercheurs sud-africains de l’Université du Cap travaillant sur des matériaux de construction durables et moins nuisibles pour l’environnement.

 

Un jour, au lieu de partir bêtement dans les toilettes, votre urine pourra vous aider à construire votre maison: ce sera bien plus écologique et, rassurez-vous, ça ne sentira pas mauvais.

 

 

L’IGN calcule le centre géographique des 96 départements métropolitains | L’Institut

pvajda No Comments

C’est le cas pour Digne-les-Bains dans les Alpes-de-Haute-Provence (04), Bordeaux en Gironde (33), Mende en Lozère (48) où le centre tombe précisément dans le coeur historique et quasiment sur l’Hôtel de ville, Le Mans dans la Sarthe (72), Paris (75) à la pointe de l’Île de la Cité, et Créteil dans le Val-de-Marne (94).

 

Les amateurs de géo-histoire remarqueront que pour plus d’un tiers des départements, le centre tombe à proximité du chef-lieu. Cela ne les étonnera pas puisque les départements ont des formes relativement convexes autour de leur chef-lieu, ayant été délimités au moment de la Révolution pour pouvoir atteindre leur centre administratif dans la journée, avec les moyens de transport de l’époque, à partir de n’importe quel point du département. Une définition du centre de gravité est d’ailleurs « le point le plus proche de tous les autres » (au sens de la minimisation de la somme des carrés des distances à tous les autres).

 

Cette méthode consiste à calculer le centre de gravité d’une surface, dont on connaît le périmètre, sur un ellipsoïde, forme mathématique semblable à une sphère légèrement aplatie et aussi proche que possible de la surface terrestre. L’IGN utilise la même méthode, parfaitement reconnue, pour calculer la position du centre géographique de l’Europe et de nombreuses autres entités.

 

Pour calculer la position du centre géographique de chacun des départements métropolitains, l’IGN, expert en géodésie ‐ science de la détermination de la forme, des dimensions et du champ de gravité de la Terre ‐ utilise une méthode définie en 1980 par Jean‐Georges Affholder, ingénieur géographe polytechnicien.

 

Après avoir calculé le centre des nouvelles régions à la suite de la promulgation de la loi relative à la délimitation des régions portant leur nombre de 22 à 13, et à l’heure où la détermination des chefs-lieux est en pleine discussion, l’IGN calcule le centre géographique des 96 départements métropolitains.

 

 

L’agroécologie pourrait nourrir la planète tout en la protégeant selon l’ONU

pvajda No Comments

 

Le scénario qui effraie les climatologues

pvajda No Comments

Ce scénario a été décrit clairement dans un article paru en août 2018 dans la revue de l’Académie américaine des sciences, la PNAS, sous la signature de Will Steffen, Johan Rockström et d’autres chercheurs. Cette équipe mène depuis des années un travail de fond sur les limites biosphériques que franchit l’humanité.

 

Mais si, à lire attentivement ce texte en anglais au langage très technique, on ne peut qu’être inquiet, il reste en fait prudent et n’aborde pas, sinon par allusions, une question qui préoccupe vivement les climatologues du monde entier : la possibilité que le réchauffement dépasse un seuil à partir duquel se produiraient des effets irréversibles et s’amplifiant sans limitation possible.

 

Le Groupe intergouvernemental d’experts sur l’évolution du climat (Giec) est réuni cette semaine en Corée. Son but ? Adopter un rapport sur les effets qu’aurait un réchauffement atmosphérique moyen de 1,5 °C par rapport à la période de climat stable qui a précédé, pendant des milliers d’années, la révolution industrielle. Or, depuis celle-ci, nous avons déjà réchauffé le climat d’1 °C, avec des effets déjà notables. Une augmentation d’un demi degré les aggraverait encore, écrivent les experts, qui valideront leur rapport à la fin de la semaine.

 

Le Giec se réunit cette semaine pour étudier les effets qu’aurait un réchauffement de 1,5 °C sur les sociétés humaines. Mais une hypothèse les inquiète encore plus, publiée dans un journal scientifique cet été : la possibilité d’un emballement incontrôlable du système climatique à partir d’un seuil de réchauffement. Qui pourrait être proche de 2 °C.

 

Notre société a besoin d’un média qui traite des problématiques environnementales de façon objective, libre et indépendante, en restant accessible au plus grand nombre ; soutenir est ma manière de contribuer à cette démarche. » Renan G.

 

 

Voici les 8 plus gros mensonges officiels sur l’alimentation

pvajda No Comments

Voilà pourquoi il est si important de réduire au maximum sa consommation de sucre, y compris celle des jus de fruits, même s’ils ont été soigneusement pressés par vos soins. Et ne croyez surtout pas que manger un fruit entier équivaut à boire du jus de fruit. D’abord parce que le jus empêche de vous rendre compte de la quantité de sucre que vous avalez. Saviez-vous qu’un seul verre de jus contenait le sucre de deux oranges ? Et que pour produire 1 seul litre de jus, il faut 2 à 3 kilos d’orange ?

 

Le pire est le fructose ajouté, que l’on trouve dans les pâtisseries mais aussi la plupart des produits industriels, sous forme de « sirop de maïs » ou « sirop de fructose-glucose ». Quant au sucre de table, composé à 50 % de fructose et à 50 % de glucose, il faut savoir que c’est l’ préférée des… cellules cancéreuses ! Plus vous consommez de sucre, plus vous risquez de déclencher un cancer… et de l’alimenter.

 

Pour les chercheurs de l’Université de Harvard, les boissons sucrées (sodas ET jus de fruits) sont responsables de 133 000 décès par diabète, 44 000 décès par maladie cardio-vasculaire et 6 000 décès par cancer [1]. Car le sucre est l’ennemi numéro 1 de votre santé. Les Français consomment 17 fois plus de sucre aujourd’hui qu’au 19ème siècle. Et comme par hasard, cette nouveauté a coïncidé un peu partout avec une augmentation vertigineuse de l’obésité, du diabète et de la quasi-totalité des maladies modernes.

 

La plupart des gens s’imaginent que les jus de fruits sont bons pour la santé. Et le très officiel Programme National Nutrition Santé (PNNS) les conforte dans cette erreur. Pour ces « experts », un verre de jus « compte » comme une portion de fruit. Ce n’est pas seulement faux: c’est dangereux. Car un verre de jus d’orange contient autant de sucre qu’un Coca Cola, avec les mêmes effets désastreux sur votre santé.

 

C’est malheureux, mais les recommandations de certaines personnes et parfois même de certains nutritionnistes « officiels » sont souvent à mille lieues des enseignements de la science et du bon sens.

 

 

Regardez ce corbeau intelligent sortir de son chemin pour partager de la nourriture avec une souris affamée

pvajda No Comments

Au cas où vous doutez encore de l’intelligence des corbeaux, voici une vidéo qui documente les incroyables compétences en résolution de problèmes que possèdent ces étonnants oiseaux!

 

Un internaute a été tellement impressionné par ces oiseaux, elle a décidé de leur consacrer un post entier de Tumblr. Vous pouvez lire son post ci-dessous!

 

On sait que les corbeaux parlent dans différents dialectes, lisent les feux de circulation et organisent des funérailles pour leurs amis oiseaux décédés. La nature sociale complexe de ces créatures est incroyable!

 

Saviez-vous que les corbeaux ont la capacité de reconnaître les visages et de garder rancune contre ceux qu’ils n’aiment pas? Ces oiseaux ont une intelligence remarquable et sont capables de résoudre des énigmes complexes. Voir l’article : Les corbeaux savent différencier les humains fiables et les tricheurs

 

Dernièrement, j’ai vu beaucoup d’informations sur Internet concernant l’intelligence des corbeaux. Et plus j’en apprends à leur sujet,  plus je suis fasciné.

 

 

De l’hydrogène métallique au cœur de Jupiter

pvajda No Comments

 

Vous n’allez pas vous en rendre compte, mais le kilo va changer

pvajda No Comments

Pendant quelques années, à partir de 1960, le mètre a été redéfini avec pour référence une longueur d’onde lumineuse spécifique, mais ce fut éphémère : en 1983, la définition actuelle du mètre a vu le jour, le liant à la seconde et à la vitesse de la lumière. Le mètre est ainsi devenu la distance parcourue par la lumière dans le vide en 1.299.792.458e de seconde. L’unité de temps (la seconde) est elle-même définie par un phénomène physique : la fréquence de l’atome de

 

Le mètre a déjà franchi le pas depuis de nombreuses années. Ce symbole du « système métrique » qui porte son nom, héritier de la Révolution française, était à l’origine défini comme le dix-millionième de la distance du pôle Nord à l’équateur. En pratique, il était lui aussi représenté par un morceau de métal conservé bien à l’abri et qui servait de modèle à tous les autres.

 

Ces nouvelles définitions doivent être entérinées lors de la Conférence générale des poids et mesures qui se tiendra à Versailles du 13 au 16 novembre. Pourquoi une telle modification ? Parce que les besoins de précision évoluent, et que les unités de mesure doivent être en conformité avec les exigences de la science et de la technologie.

 

Kilogramme, ampère, mole et degré Kelvin vont cependant subir une redéfinition en profondeur. Ces unités appartenant au système international auront désormais des fondations bien plus solides et ne dépendront plus de références susceptibles de varier. A la place, elles seront toutes liées à des constantes physiques, immuables.

 

Dans quelques mois, le kilo ne sera plus tout à fait le même. Rassurez-vous, il ne s’agit pas d’un gigantesque complot pour vous faire payer plus cher les pommes de terre ou pour vous obliger à remplacer toutes les balances de la maison. Le changement qui va intervenir ne se ressentira pas sur les instruments de mesure du quotidien, et seuls les scientifiques verront la différence.

 

 

L’ESA envoie ses astronautes dans les profondeurs de la Terre / Belgium – Français / ESA in your country / ESA

pvajda No Comments

C’est ainsi qu’une « promenade spéléologique » – pour laquelle l’orientation, la sécurité, la planification et le travail en équipe sont primordiaux – présente des traits communs avec une sortie extravéhiculaire dans l’espace.

 

Pour ce faire, les astronautes se rendent dans un dédale de grottes situé en Sardaigne, où ils vont se comporter comme une véritable équipe qui doit effectuer des expériences loin de la surface, tout en enregistrant ses activités. Les similitudes avec l’environnement spatial ne sont jamais bien loin.

 

CAVES doit apporter aux voyageurs de l’espace des compétences telles que le leadership et le travail d’équipe, et contribuer à l’apprentissage à la prise de décision et à la résolution de problèmes.

 

CAVES est l’acronyme de Cooperative Adventure for Valuing and Exercising human behaviour and performance Skills, et grâce à ce programme, le centre européen des astronautes (EAC) situé à Cologne, en Allemagne, prépare pendant deux mois les astronautes à travailler efficacement et en toute sûreté au sein d’équipes multiculturelles dans un environnement où la sécurité est particulièrement importante : des grottes souterraines.

 

En apesanteur, en train de planer à bord d’un vaisseau ou d’une station spatiale… C’est l’image que nous nous faisons généralement d’un astronaute. Or, depuis quelques années, l’ESA fait également « descendre » ses astronautes dans des grottes souterraines. Et c’est un Belge, Jo De Waele, qui est le coordonnateur scientifique de la campagne CAVES 2014 actuellement en cours.

 

 

Comment la reine rat-taupe transforme ses servantes en mamans | Réalités Biomédicales

pvajda No Comments

Les serviteurs ont présenté un comportement alloparental en réponse aux vocalisations des petits de la portée de la reine uniquement pendant la période du post-partum. Chez ces femelles, ce maternage survenait après que le taux d’estradiol ait augmenté dans leurs excréments, à un moment correspondant à la période de gestation chez la reine.

 

Les chercheurs de l’école vétérinaire de l’université Azabu (Sagamihara) et du département de physiologie de la faculté de médecine de l’université Keio (Tokyo) ont examiné les réponses comportementales des serviteurs aux vocalisations enregistrées des bébés rats-taupes glabres. Ils ont également mesuré dans leurs excréments les taux d’estradiol, hormone sexuelle féminine. Ces mesures ont été réalisées durant trois moments de la période de reproduction de la reine : la gestation, le post-partum (après la mise bas) et la période de non-lactation.

 

Des chercheurs japonais ont mis au jour un mécanisme physiologique qui sous-tend le comportement alloparental, ce système de « maternage collatéral » où les serviteurs répondent aux sollicitations vocales des petits en leur prodiguant des soins appropriés. Ceux-ci consistent à lécher, nettoyer, réchauffer et rassembler la progéniture de la reine. Ces femelles, qui ne s’accoupleront jamais, dont les ovaires ne se développent pas et restent de petite taille, se comportent pourtant comme des mères aimantes. Ces serviteurs femelles, qui ne mettent jamais bas, ont de faibles taux d’hormones gonadiques (à visée reproductive), présentent parfois une augmentation de volume de leurs mamelons.

 

Le rat-taupe glabre est le seul mammifère à avoir un comportement eusocial, son mode de vie ressemblant à celui des fourmis, des termites ou des abeilles. Au sein d’une colonie, qui compte généralement 60 à 80 congénères, se trouve une seule femelle, la reine, qui assure, seule, la reproduction. Fertile dès l’âge de 6 mois et tout au long de sa vie, elle ne s’accouple qu’avec un à trois mâles : ses frères ou ses fils. Les autres membres de la colonie sont des serviteurs, participant au forage des galeries souterraines, à la défense de la colonie et aux soins des petits. Les serviteurs mâles, dont l’immense majorité ne sont donc pas destinés à la reproduction de l’espèce, ont des spermatozoïdes ayant une morphologie atypique, qualifiée de dégénérée. Seuls 7 % sont mobiles, mais ils avancent avec une lenteur exceptionnelle. Ces caractéristiques exceptionnelles s’expliqueraient par l’absence de compétition sexuelle entre ces mâles.

 

Le rat-taupe glabre (Heterocephalus glaber) n’en finit pas de fasciner les biologistes. Ce petit rongeur, qui vit principalement en Afrique de l’Est (Ethiopie, Kenya, Somalie), passe sa vie dans un labyrinthe fermé de galeries souterraines qu’il fore avec ses quatre incisives proéminentes. Dénué de poils, à la peau très fine et ridée de couleur gris-rose, il jouit d’une exceptionnelle longévité. Ce mammifère a en effet la capacité à résister au cancer ainsi qu’à d’autres pathologies liées à l’âge. Ce petit mammifère est de surcroît insensible à l’acide. Cette insensibilité lui est très utile dans l’atmosphère des galeries surchargée en CO2. Il peut également résister, pendant des heures, placé dans un environnement manquant d’oxygène (hypoxie extrême) et même survivre, sans lésion majeure apparente, dix-huit minutes en absence totale d’oxygène (anoxie). Or voilà que des vétérinaires et des physiologistes japonais rapportent, dans un article publié le 27 août 2018 dans les Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS), la découverte d’un mode de communication jusqu’alors inconnu chez les rats-taupes glabres, par lequel une hormone libérée par un individu contrôle le comportement d’autres membres de la colonie.