Ces femmes soviétiques qui ont grandement contribué à vaincre le nazisme – Russia Beyond FR

Ces femmes soviétiques qui ont grandement contribué à vaincre le nazisme – Russia Beyond FR

pvajda No Comment
Uncategorized

Natalia Mekline était un commandant de liaison au sein du célèbre 46e régiment de la garde des bombardiers nocturnes, connu sous le nom de « Sorcières de la nuit ». Elle a accompli 980 missions de combat. Ayant survécu à la guerre, Mekline est décédée en 2005 à l’âge de 82 ans.

 

Première femme décorée en tant que héros de l’Union soviétique pendant la Seconde Guerre mondiale, Zoïa Kosmodemianskaïa a opéré en tant que saboteuse derrière les lignes allemandes. Elle a été capturée, torturée et pendue le 21 novembre 1941 alors qu’elle n’avait que 18 ans. Zoïa Kosmodemianskaïa est devenue l’un des symboles les plus populaires de la résistance au nazisme en Union soviétique.

 

Peu de temps après le début de la Seconde Guerre mondiale, Maria Oktiabrskaïa a vendu tous ses biens pour faire un don en vue d’acquérir un char pour l’effort de guerre. Elle a baptisé le tank « Petite amie combattante » et a reçu une autorisation personnelle de Staline pour être son conducteur-mécanicien, devenant la première femme au monde à occuper ce poste. Maria Oktiabrskaïa a été mortellement blessée dans le nord de la Biélorussie en 1944, alors qu’elle avait 38 ans.

 

Ekaterina Boudanova était l’« as féminin » numéro 2 et une amie de Lidia Litviak. Elle est créditée de 11 victoires. Boudanova n’a jamais vu la fin de la guerre, puisqu’elle a été tuée en 1943 à l’âge de 26 ans.

 

Avec 12 victoires aériennes, la pilote de chasse Lidia Litviak a été le meilleur as féminin non seulement de la Seconde Guerre mondiale, mais de tous les temps. Elle a été tuée au combat le 1er août 1943 alors qu’elle n’avait que 21 ans.

 

 

Laisser une réponse