Fraîches et sans alcool: les boissons venues du bar des anciens Slaves – Russia Beyond FR

Fraîches et sans alcool: les boissons venues du bar des anciens Slaves – Russia Beyond FR

pvajda No Comment
Cuisine Voyages

Pour préparer cette boisson, il suffit de presser à travers un tamis un jus de baies fraîches, puis de cuire les peaux restantes avec du sucre et de verser dans cette mixture dans le jus refroidi obtenu par compression. Le mors naturel peut être conservé pendant environ une semaine dans un endroit frais.

 

Cette boisson au jus de baies est mentionnée dans le livre russe classique consacré à la tenue du foyer baptisé Domostroï (XVIe siècle). On faisait du mors à partir de canneberges, de mûres, de framboises, de groseilles, ou de cerises.

 

Préparer ce breuvage est plutôt simple: vous devez faire tremper dans de l’eau bouillante des morceaux de pain noir, les laisser reposer pendant 4 heures, puis ajouter du sucre, de la levure et de la menthe, avant de laisser le breuvage fermenter.

 

Souvent, il était consommé avec des oignons verts et du pain noir en tant que repas et on buvait du kvas aux fruits ou aux baies comme dessert. Il existe même une version spéciale du kvas – la soupe au chou (chtchi) aigre. Contrairement au stéréotype, ce n’est pas une soupe, mais une boisson très acide à base de malt de seigle.

 

Le kvas est une alternative non-alcoolisée à la bière. Les Slaves buvaient du kvas brassé à partir d’orge ou de seigle à tout moment de la journée, au travail et même pendant le carême. Le kvas était un élément indispensable de toute table russe – du paysan au tsar.

 

 

Laisser une réponse