L’ultime recette de la salade russe (ou salade Olivier) – Russia Beyond FR

L’ultime recette de la salade russe (ou salade Olivier) – Russia Beyond FR

pvajda No Comment
Cuisine

N’ayez pas peur de la mayonnaise ! Certaines recettes utilisent de la crème fraiche épaisse ou même du yaourt pour une variante moins calorique. Cependant, soyons honnêtes, il n’y a rien de tel que la bonne vieille mayonnaise. Elle était juste destinée dès le début à faire partie de cette recette et nous ne devrions donc pas modifier cette dernière. Rappelez-vous, le plus important est la modération. Mais n’y mettez toutefois pas le pot entier, la mayonnaise n’est qu’un ingrédient parmi d’autres et elle ne doit pas dominer le reste.

 

Couper les ingrédients en différentes tailles est une terrible erreur ! Il est important que tous les composants de l’Olivier soient coupés de la même taille et de la même forme. Des cubes, pour être précis. Prenez la taille de vos petits pois comme référence et n’oubliez pas d’utiliser un couteau bien aiguisé.

 

La recette originale de Lucien Olivier utilisait l’écrevisse et la gélinotte comme sources de protéine, mais c’était au XIXe siècle. La recette a été modifiée après la fin de la Seconde Guerre mondiale. En ces temps difficiles où les gens essayaient de reconstruire le pays, les deux animaux sus-cités n’étaient tout simplement pas disponibles. Ils ont donc été remplacés par quelque chose de plus abordable, comme la « saucisse du docteur ». De plus, cette saucisse était recommandée comme une partie vitale du régime alimentaire pour ceux dont la santé avait été affaiblie par le conflit. Plus tard, lorsque le poulet ou le bœuf n’ont plus été en pénurie, les gens ont commencé à les utiliser comme principales sources de protéine. Il existe également des variantes avec des crevettes, de la chair de crabe et de la caille, mais rien ne vaut les classiques écrevisses et gélinottes. En fonction de votre budget, choisissez donc la variante qui vous plait, chacune d’elle étant de toute façon savoureuse !

 

Cette salade a été inventée au XIXe siècle par le chef français Lucien Olivier, qui était à l’époque à la tête d’un restaurant haut de gamme, l’Hermitage, situé en plein centre de Moscou. Il ne l’a pas créée de toutes pièces, mais il s’est inspiré et a réinventé un plat populaire de l’époque, nommé « mayonnaise ». Il ne s’agissait pas seulement du condiment tel que nous le connaissons aujourd’hui, mais plutôt de morceaux de poisson, de poulet ou de gibier accompagnés d’une mousse à base d’huile de Provence. Le chef Olivier a essayé de comprendre l’âme russe et a imaginé quelque chose qui aurait l’air russe et que les Russes adopteraient, tout en y ajoutant sa touche française. Et il y est parvenu ! Même si la salade moderne est très différente de sa recette originale, elle restera à jamais la salade russe la plus emblématique. Chaque Russe commence à comprendre le statut particulier de cette salade dès sa plus tendre enfance et même ceux qui n’aiment pas l’Olivier sont bien conscients de sa signification sacrée pour chaque table de dîner du Nouvel an.

 

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

 

 

Laisser une réponse