Une recette anti-gaspi à base de fromages : mon Vieux Joseph – Gourmicom

Une recette anti-gaspi à base de fromages : mon Vieux Joseph – Gourmicom

pvajda No Comment
Cuisine

A déguster quelques instants ou heures plus tard, tartiné sur de la baguette croustillante ou du pain de campagne bio bien cuit. Alors, vous allez, si vous n’y prenez garde, vous manger les doigts. Alors prudence !

 

La préparation doit être à la fois puissante et douce, les arômes fondus. Si nécessaire, ajoutez un peu de sel (c’est rarement utile !), d’huile ou de vinaigre (celui-ci doit se faire oublier, il a juste un peu « cuit » l’oignon et la tomate). S’il le faut, un peu de fromage doux (Vache qui Rit), du fromage blanc frais ou du yaourt épais.

 

Bref, réagissez ! Dans une assiette creuse, râpez les fromages secs, écrasez sur cette « poussière » odorante, les pâtes molles apparemment irrécupérables. Ajoutez à cela un oignon cru bien émincé. Ecrasez le tout longuement à la fourchette.

 

Imaginez qu’il vous reste du Roquefort très sec (ou du Gorgonzola ou autre Bleu de Bresse…), du Camembert qui s’écoule telle la lave de l’Etna, du fromage blanc, du Munster ou du Maroilles à l’odeur démoniaque, un peu de Banon oublié très longtemps dans ses feuilles. Enfin, des fossiles de fromages, des alanguis, des forts et des doux… comme les zizis de Pierre Perret !

 

A la montagne, jadis, l’argent étant rare, on ne jetait rien ! Surtout pas le fromage. Or parfois il sèche ou devient trop coulant, sent fort ou pue même… Alors, on faisait preuve de créativité !

 

 

Laisser une réponse